Au Nil soit qui Mali panse

Forum alter-discursif pro-transcendantal.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elisabeth Taylor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la môme i
Admin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : Sur une rive du Nil...

MessageSujet: Re: Elisabeth Taylor    Jeu 24 Mar - 22:45

Liz, je l'ai adoré dans Cléopâtre. Et dans "Qui a peur de Virginia Woolf ? ".
Et puis elle était vraiment d'une beauté fracassante....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neferjuju.canalblog.com/
shermum
Admin
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Elisabeth Taylor    Mer 23 Mar - 23:04

J'ai cherché un extrait du "Chevalier des sables" un mélo flamboyant déjà avec Burton, en pasteur coincé, face à la sublime en artiste peintre libre et... libre. Enfin pas tant que ça. Dans un décor somptueux (plage de Big Sur). Inoubliable et l'un de mes préférés avec "L'arbre de Vie".
Merci pour cet hommage JN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JNSPQD
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Elisabeth Taylor    Mer 23 Mar - 18:56

Je lis sur "El Pais" l'annonce du décès d'Elisabeth Taylor.



Je ne sais pas bien classifier les émotions qui me submergent au souvenir des après-midi passés dans les cinémas de quartier de mes jeunes années, à voir en continu les séances de double films qui permettaient une fois que l'on était dedans de revoir plusieurs fois "las peliculas" qui y passaient.


A une époque, et ce fut l'époque de mon adolescence, dans mon pays pour pouvoir voir la plupart des films de cette fascinante actrice, Elisabeth Taylor, il fallait souvent tricher pour rentrer dans les salles de cinéma, en commençant par subtiliser au préalable et en catimini le document d'identité d'une soeur ainée, eh, oui! souvent pour avoir l'accès aux films de cette diva ne pas avoir ses 18 ans était rédhibitoire!


Et c'est qu'au de-là de la sublime beauté de cette femme, il y avait aussi la beauté des James Dean, Montgomery Clif, Robert Wagner... qui étaient ses partenaires. Mais pas seulement, c'était en plus rentrer dans le monde de Tennessee Williams, Edna Ferber, Edward Albee dont les lectures n'étaient pas tellement à notre portée. Oui, bien d'émotions qui remontent et qui sont difficiles à identifier mais encore plus difficiles, sans doute, à comprendre par les plus jeunes d'entre vous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elisabeth Taylor    

Revenir en haut Aller en bas
 
Elisabeth Taylor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lampe] Glasgow by David Taylor
» Beethoven (Beamish) et Elisabeth
» Cirrhopetalum Elisabeth Ann Buckleberry
» [Table Basse] Butterfly by Alexander TAYLOR
» [Suspension] Point par David Taylor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Nil soit qui Mali panse :: Le monde comme il va :: Revue de presse-
Sauter vers: